Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Coup d'œil en loge et au-dehors.-

La franc-maçonnerie en clins d'oeil. - Humour et (des fois) réflexion.

Les vampires modernes.

Publié le 13 Juillet 2017 par YaKa in vampires, arnaqueurs, crottes de nez, saloperie, moins que rien

Coup de gueule personnel sur une race de méprisables qui profitent de la faiblesse des vieilles personnes.

------------------------

Les vampires modernes sont invisibles.
Ils se cachent dans de vieilles peaux et se fondent dans la foule.
Ils ne craignent plus les crucifix, 
ils s’en servent même pour amadouer leurs victimes.

Les vampires modernes sont insatiables. 
Ils pompent tant qu’ils peuvent,
ils pompent jusqu’à plus soif.
Mais le sang ne les intéressent plus,
depuis qu’ils sont végans.
D’oseille seulement ils se régalent.

Les vampires modernes sont de grands sensibles.
Ils sont si malheureux de voir tant de solitude en ces lieux.
Ils se couperaient en quatre pour aider les petits vieux.
Ils donneraient tout leur temps en échange d’un peu d’argent.

Les vampires modernes agissent dans l’ombre.
Ils préfèrent que leurs conseils restent discrets.
Jamais ils ne toucheront à la carte de crédit.
Jamais ils ne demanderont le code.
Ils préfèrent que les petits vieux tapotent eux-mêmes.

Les vampires modernes sont vos voisins.
Vous les croisez au magasin, ils vous sourient,
vous les trouvez si sympathiques.
Mais comme ces parasites que l’on appelle tique,
ils s’accrochent, 
ils manipulent, 
ils font tourner les têtes.
Ils persuadent que vos enfants sont des monstres lorgnant sur vos euros..
Ils vous démontrent que votre progéniture vous abandonne.
Ils vous assèchent émotionnellement.

Les vampires modernes sont immortels.
Une fois votre dépouille vidée, ils repèrent une nouvelle proie.
Vous n’avez plus aucun intérêt, vous ne valez même plus un signe de croix.

Les vampires modernes ne sont pas loin.
J’en ai croisé il y a peu.
Bien mis, classes, à qui l’on donnerait le Bon Dieu sans confession.
Fricotant dans les églises, puant l’eau bénite,
si biens, si généreux, sans aucune limite.

Ces putains de vampires modernes me font gerber.
Les portes de leur enfer leur seront grandes ouvertes,
et tout le pognon qu’ils auront pompé ne leur donnera pas de sauf-conduit.

Dommage que je sois athée, car pour cet enfer je fournirais bien le charbon.

Les vampires modernes cramés doivent sentir le cochon grillé,
mais même avec une pointe d’ail mon régime reste strict, un régime d’ascète  
pas une oreille, pas un rognon,
pas même une crotte de nez,
rien de ce qui serait comestible en eux ne passera dans mon assiette.

Les vampires modernes.
Commenter cet article