Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Coup d'œil en loge et au-dehors.-

La franc-maçonnerie en clins d'oeil. - Humour et (des fois) réflexion.

La franc-maçonnerie tisse sa toile

Publié le 4 Mars 2016 par YaKa in actualités, en loge, La Maçonne, blog, facebook, internet, cordonite, coup_de_gueule

Suite à l'article publié par notre sœur "La Maçonne", un commentaire sur Facebook m'a interpelé.

Son auteur trouve totalement anormal que nous parlions de ce qui se passe au sein de nos obédiences et de nos dysfonctionnements internes. En tant que maçon, je respecte son point de vue vu que l'on se doit de garder le silence sur ce qui se dit lors des tenues. Ici, dans le cas de notre sœur ( la mienne, en tout cas, car certains FF restent campés sur des constitutions dont certains points relèvent d'une autre époque où les femmes n'avaient pas (ou peu) leur place en société ), on peut estimer que les disputes internes dépassent le cadre de la tenue vu qu'elle n'y a plus participé depuis longtemps ; elle ne révèle donc pas ce qui se dit en loge ... sauf si des dons extra-lucides l'habitent.

La réflexion de ce frère en amène une seconde, la mienne ; "on" (pronom impersonnel) nous reproche de rester secrets, de ne rien dévoiler, d'ourdir des complots, d'essayer de dominer le monde ... et ce par simple peur ( ou dégout ) de ce qui reste caché.
Caché ... de quoi s'éclater la rate de rire ... tout est disponible sur internet, dans les bibliothèques, chez les libraires, même en kiosque pour les mensuels maçonniques.
Depuis bien longtemps le grand public peut se documenter sur notre ordre, nos rituels et nos aspirations. Dans cet ordre d'idée, il est naturel que des FF et des SS utilisent les médias pour étaler également ce qui cloche au sein de nos obédiences. Les noms cités sont déjà publiquement connus, on ne révèle rien de plus que ce que les communiqués officiels n'ont déjà publié. Les agissements, par contre, eux peuvent avoir deux issues :

  • soit on ne dit rien et quelques frangins et frangines sont au courant, provoquant de petits séismes vites étouffés.
  • soit on tartine à grands coups de truelle pour partager des informations qui touchent finalement tout le monde. D'apprendre que des maçons sont corrompus ou se conduisent mal par la presse profane me met encore plus en rogne que de l'avoir appris avant par l'un ou l'une d'entre nous.

Par contre, la presse officielle se fiche totalement des luttes de pouvoir et d'égo qui rongent certaines de nos loges et certains de nos conseils nationaux. Nos blogues sont souvent les seuls vecteurs pour échanger ce type d'informations. De plus, si les blogues sont alimentés en informations, c'est souvent par un réseau de correspondants anonymes qui désirent mettre en évidence des éléments qui leur semblent de première importance, tant pour les membres de leurs propres obédiences que pour le reste des FF et SS.

Alors oui, nous ne sommes pas parfaits, loin de là. On fait des fautes d'orthographe, on écrit d'interminables articles, on dessine avec un talent qui est le sien, on oublie son devoir de réserve lorsque l'on se balance des missiles (entre blogues), mais, mortelle de Berthe, on publie ce qui nous tient à cœur, car, tout comme pour ces frères qui dénoncent les agissements du blogue de La Maçonne, nous sommes libres de le faire.
Je salue au passage tous (Hiram compris) les blogues qui ont pris part à l'indignation qu'a suscitée cette triste affaire.
En lien avec cette publication, sous forme d'une carte heuristique, je joins ma vision ( incomplète certainement ) de la complexité rencontrée par l'externalisation ou non de la FM sur internet et de ce que cela peut avoir sur la transition de l'information.

La franc-maçonnerie tisse sa toile
Commenter cet article

Remi 08/03/2016 09:16

@ rigo,

Mon TCF,
Tu as entièrement raison. J’ai été dupe. Mon intention était d’aider concrètement la « La Maçonne », mais elle voulait autre chose.

Au demeurant, si notre TCF YaKa, m’y autorise, je t’invite, nous remémorer l’ambivalence de la personne (au gré des circonstances)… de la contradiction entre ses discours passés et ses actes présents… Sur son Blog, outre la censure, si les arguments sont pertinents, elle interprète et publie à sa manière ce que tu écris…


C’est ICI :
http://demidiaminuit.net/2013/08/27/la-maconne-rencontre-avec-lauteur-du-blog/
Depuis quelques mois, le web maçonnique s’est doté d’un nouveau blog, qui a la particularité d’être rédigé par une femme, pour les femmes.
La Maçonne, c’est le nom du blog, s’adresse aux profanes, femmes, intéressées par la maçonnerie féminine.

« Je me suis fixée quelques règles « pour moi-même » »
« Je ne dirais jamais dans quelle obédience je suis. Je ne veux pas faire du prosélytisme pour une manière de maçonner ».
« ….. Parce que je rencontre souvent des profanes. Celles qui voudraient rentrées mais qui ne savent pas comment »
« Je veux montrer autre-chose de la franc-maçonnerie.. »
« Voilà, je suis une femme… mais je ne suis pas spécialement très cultivée, je fais des fautes d’orthographes, et parfois je ne sais pas. »
« … Réellement, je n’ai pas d’avis sur le sujet. La GLFF choisis son mode de communication et avec qui elle souhaite communiquer et sur quel sujet, tout comme toutes les autres obédiences. »

Et ICI :
http://www.gadlu.info/3-petites-questions-a-la-maconne.html
« La franc-maçonnerie n’est pas très originale, en elle-même ».
« Je ne crois pas que l’humanité soit au crépuscule de nos préoccupations »
« Il ne faut pas confondre avec les démarches individuelles des sœurs et des frères avec celles des obédiences elles-mêmes qui définissent des grandes lignes ».
« Elle est avant tout une démarche individuelle. C’est sa grande force ».

rigo 07/03/2016 21:24

Moi qui pensais que le néant emplissait seulement mon écran de télévision... Je me rends tristement compte qu'il sévit avec zèle sur certains blogs maçonniques. N'y a-t-il pas mieux à faire que disserter sur cette erreur de casting...

Remi 07/03/2016 11:10

@ Compas-et-non-l'inverse,

Des membres de ma famille ont été assassinés à Berlin Est…

Ensuite tu supposes beaucoup de choses.

Autrement dit tu présumes, tu augures, tu te fais une conviction sans aucunes preuves. Curieux pour un maçon Non ? Car n’est vrai pour nous, que ce qui a été expérimenté.

1) je ne soutiens aucune obédience (appareil administratif humain).

2) Tu penses « que la mairie de Bordeaux n'appréciera pas du tout le chantage »….

Tu parles encore une fois de que tu ne sais, car tu n’as rencontré personne à la Mairie de Bordeaux ni même à Artigues-près-Bordeaux ou aura lieu la biennale.

Ton post et je le déplore, n’a d’autre but que de taper sur la GLDF et GLFF.
Ainsi que sur ma personne…

Sur ce dernier point tu as fait mouche ! J’en ai le frisson de la Mort et je pense à ceux qui sont de ma famille…

Déportés et tués, simplement parce qu’ils étaient « différents »… L’autre qui fait peur et qui déranges….

Merci mon TCF Compas

Compas-et-non-l'inverse 06/03/2016 20:59

Rémi,

Un biennale ouverte au public avec la participation de sponsors et de la mairie de Bordeaux, dont une table ronde avec un adjoint au maire, n'est pas le secret d'une Loge.

Je pense que la mairie de Bordeaux n'appréciera pas du tout le chantage fait par des obédiences maçonniques pour censurer un intervenant, d'autant que cette biennale n'est organisée ni par la GLDF, ni par la GLFF.

Enfin, cette censure avait pour but d'interdire que la Maçonne intervienne sur une table ronde dont le thème est maçonnerie 2.0. Elle ne devait y représenter aucune obédience mais la Franc Maçonne et blogueuse qu'elle est.

Le chantage à la censure des 2 obédiences qui manifestent par ailleurs pour la liberté de conscience et de parole montre combien elles ont compris leur époque. On sent bien qu'elles sont prêtes à la maçonnerie 2.0.

Je suppose que tu soutiens que ces obédiences ont raison de défiler pour la liberté de la presse et d'expression et de faire un chantage à la censure lors d'un événement public pour cela !?

Tu aurais surement été heureux à Berlin Est avant 1989, mais... les temps ont changé.

Remi 05/03/2016 17:04

Mon Cher Yaka,

Comment ne pas lui donner raison ? La maçonnerie est «ésotérique » et ce qui se passe au « sein » (entrailles) doit être traité à l’intérieur par ceux y sont. Ça ne regarde qu’eux… !

Et puisqu’on y est, pourquoi ne pas exposer nos « problèmes » personnels familiaux et sentimentaux et privés…

Le fait est que quelqu’un reprochera toujours à quelqu’un quelque chose… Quand on veut noyer son chien et quand par malheur il n’a pas la rage, on lui découvre aisément d’autres torts. – Ne serait-ce que le tort d’avoir raison ou de se taire…

Si tout est disponible, nous avons fait le serment, de ne rien révéler de ce que nous découvririons…. De ne rien tracer ou buriner…

Si le grand public peut depuis bien longtemps se documenter sur notre ordre et nos rituels pourquoi vouloir en rajouter ? Quel est l’intérêt, si ce n’est une flatterie égotique ? Écoutez-moi ! J’en suis !

Est-ce cela être Maçon ?

Ne jouons pas les redresseurs de tort et les délateurs, on sait où cela mène. Et nous avons tant de travail à faire sur notre pierre encore très imparfaite… pour nous mêler de celle des autres.

Ce qui intéresse la presse c’est de vendre et se elle se moque éperdument des luttes de pouvoir (puériles) qui ne rapporte rien.

Je termine pour te dire que je t’apprécie…

Mais en ce qui concerne me maçonne il y a un bémol et un gros.

Outre qu’on ne sait rien de ce qu’il en est exactement… D’une chose qui somme toute ne nous regarde pas…

À partir du moment où elle à précisé qu’elle est membre de la GLFF elle représente de ce fait son obédience. Par ses propos, elle n’a pas fait preuve de retenue ni de réserve. Elle a ainsi éclaboussé la GLFF et jeté l’opprobre sur Tout L’ordre Maçonnique en général.

Et ceux qui lui ont apporté leur soutien, sans même être au fait de choses sur sa simple parole, partielle, partiale et subjective… Ceux qui ne sont ni de sa loge ni de son obédience ne sont-ils pas en quelque sorte « les mauvais compagnons » félons qui font passer « la gentille Maçonne avertisseuse » pour une petite victime et le reste de la loge pour les « grands méchants loups » des imbéciles cruelles…

Je me questionne à ce sujet… Et toi ?

Bien à toi…

YaKa 06/03/2016 16:31

Je lui ai apporté mon soutien après avoir parlé avec elle en privé il y a quelques mois. Elle avait déjà évoqué le climat de sa loge, mais sans jamais en parler au grand jour. A mon avis, s'il n'y avait pas eu de pression pour qu'elle ne se présente pas à Bordeaux, rien de ces problèmes internes n'aurait été publié. C'était la goutte qui a fait déborder le calice d'amertume.
Par contre, on peut effectivement se demander si la pression et la radiation sont liées ? Là, je n'ai aucune réponse. Est-ce que d'avoir une blogueuse papote dans son obédience est gênant au point qu'elle soit interdite de biennale ? D'autant qu'elle publie sous un pseudo ; c'était donc l'occasion de la voir en vrai et d'échanger "face to face" (comme aime le dire mon patron).
Venir dans un salon, même en sachant que le public sera pratiquement exclusivement maçon, c'est se dévoiler avec les risques que cela comporte ( photo de presse, reportage TV ... ).
Je comprends ton point de vue quant à la non-divulgation urbi & orbi de ce qui se passe au sein de nos obédiences, mais si ce n'est elle, ce sera un jour un blogue profane qui le fera ... en restant neutre si c'est un journaliste, ou en salissant l'ensemble de la maçonnerie en utilisant ces "affaires internes" pour démontrer que nous cachons tout.
Maintenant, comme je l'ai déjà dit, à part les FF et les SS, qui cela peut bien intéresser ?
Mais comme on ne sait pas créer un blogue qui filtre automatiquement les maçon(ne)s, nos publications se diffusent à tout vent.
Alors, est-on manipulé par une sœur qui se sent exclue de sa loge ? Y a-t-il un mouvement de contre-suspicion pour créer un doute sur ses articles et leur véracité ? Est-on face à un règlement de compte à OK-Coral ? Est-ce l'égo de cette sœur qui l'emporte ( et là j'ai un doute, vu que comme moi, elle utilise un pseudo ) ? Est-ce réellement une manœuvre conjointe de grand(e)s maître(ses)s pour punir la brebis noire ? L'avenir nous le dira, car si c'est du flan en boite, on aura très vite un droit de réponse des GLFF et GLFB qui dénonceront les accusations de La Maçonne.
Ce qui me gène dans tout cela, c'est que je suis en pleine lecture d'un livre sur le cerveau, dans un paragraphe où l'auteur nous explique que la discussion via internet retire une partie importante de la conversation ; " les attitudes non verbales " que nous ne pouvons voir derrière son écran. Cependant, nous sommes dans cette ère de cyberéchange que nous utilisons tous, tant pour lire la presse, se documenter, remplir ses impôts, payer ses factures, écrire à ses enfants et petits-enfants et parler de franc-maçonnerie.

Et enfin, même si nous ne partageons pas le même point de vue, mon cher Remi, nos échanges montrent aux lecteurs profanes qu'outre les disputes internes, il est également possible de discuter entre maçons sans se honnir à coups de noms d'oiseaux.