Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Coup d'œil en loge et au-dehors.-

La franc-maçonnerie en clins d'oeil. - Humour et (des fois) réflexion.

un petit souffle de féminisme

Publié le 8 Mars 2015 par YaKa in actualités

Ce samedi 7 mars, devant la gare du midi, une manifestation était organisée contre l'inégalité des Femmes dans le monde.

Comme nous avions une trentaine de minute avant de prendre notre train, nous avons suivi la musique qui nous appelait.

Nous ne connaisssons ni la chanteuse, ni le nom du groupe qui se produisaient.

Nous ne savions pas ce qu'était cette manifestation.

Nous avons donc, ma femme et moi, pris le manifeste distribué et sommes restés sur place pour voir, écouter, se laissé porter par l'ambiance du moment.

Mon premier regard était pour les femmes voilées ... didjussss, elles se battent pour l'égalité et restent voilées ... mais pas toute, et en y regardant bien, ces voiles font partie de leurs habits traditionnels qu'elles ont revétus pour venir s'exprimer.

Mon second regard était pour les hommes ; y en avait, pas des masses, mais y en avait !

Certains ont même dansé avec les femmes, pour marquer leur solidarité dans ce combat.

Peut-être également pour montrer que des hommes d'autres cultures partagent également ce regard sur un avenir meilleur pour les femmes, toutes les femmes !

 

Ci dessous, la copie du manifeste distribué au public. Prenez le temps de le lire, il est brut de décoffrage ( j'espère que le scanner et l'ocr ne se sont pas plantés ).
 

Ensuite, pour illustrer cet article, deux minutes d'enregistrement ( j'ai coupé deux fois pour rattraper des cadrages foireux et évité une trop longue séquence ) que j'ai filmé avec mon smartphone.

Une nouvelle fois, en mars, arrive la "journée internationale des Femmes". Cette journée commémore la lutte héroïque des travailleuses du textile à New York qui a inspire la lutte organiste des femmes à travers le monde.

Pour le 8 Mars, pas de fleurs ni d'échange officiel de félicitations. Nous n'exigeons pas que la publicité, les médias et des dizaines d'études statistique universitaires apportent la preuve de notre oppression. Nous ne voulons pas de pitié. Pas plus que nous n'exigeons de budget pour célébrer cette journée ni de permission pour poursuivre notre lutte.

Dans ce monde patriarcal extrême, nous, femmes, devons continuer à nous battre en permanence, indépendamment de nos âge, nationalité, classe sociale, langue, orientation sexuelle et religion ... Nuit et jour et tous les jours de l'année.

Le 8 Mars est le symbole de la lutte des femmes unies contre l'injustice sexiste, pour créer un Nouveau Monde fonde sur l'Égalité. ´

Le 8 Mars est une journée d'occupation des rues par les femmes ; la journée pour briser la définition de cadres comme ‘charme féminin’, ‘naturel’, ‘conformiste’, ‘privé’ et traditionnel, les stéréotypes et la famille, l'ethnicité et la tribu .... et la journée pour briser les barrières qui entravent notre lutte et réduisent notre voix au silence. La journée pour montrer nos luttes chaque moment et chaque seconde.

Le 8 Mars est une journée de défi à l'impérialisme patriarcal partout dans le monde; dans les rues, les maisons, les usines, les bureaux, les fermes, les universités, les écoles .... Dans les pays opprimés, où le fondamentalisme religieux s'intensifie de jour en jour ainsi que dans les pays capitalistes où les femmes n'ont acquis que quelques droits civils fondamentaux, droits qui sont d'ailleurs sur le point d'être repris.

Nous nous approchons du 8 Mars au moment où les femmes en Afghanistan, l'Irak, la Libye et la Syrie sont confrontées à une pression inimaginable en raison des invasions et occupations impérialistes d'une part, et de la montée des fondamentalistes islamiques de l'autre. Le bellicisme et les brutales occupations par les puissances impérialistes qui cherchent à contrôler la religion sous différents prétextes, et la montée des forces islamistes qui rivalisent les unes avec les autres dans l'arriération, imposent une situation encore plus grave sur les femmes dans cette région.

Nous approchons le 8 Mars cette année à un moment où les femmes dans les pays capitalistes dits avances souffrent de l'oppression. À divers titres, leurs corps et leurs vies sont sous le contrôle de la suprématie masculine. Même si les femmes dans les pays occidentaux sont considérées comme égales en droit, la discrimination contre les femmes existe sous différentes formes et le système machiste se reproduit en permanence. La violence contre les femmes largement répandue sous des formes telles que le viol et la violence domestique. Le droit à l'avortement est limite dans différents pays. La situation dans ces pays a donné lieu à de nombreuses protestations contre l'humiliation des femmes.

La lutte des femmes à l'échelle mondiale est une source d'inspiration pour nous et tous celles et ceux qui sont détermines à combattre et à éradiquer l'oppression et l'assujettissement des femmes. Il ne fait aucun doute que c'est un chemin difficile et tortueux. Mais la situation et les conditions de millions de femmes dans le monde sont telles que nous ne pouvons plus tolérer un tel traitement insultant et méprisable.

Avec cette journée, "La plate-forme des femmes du 8 Mars de Belgique" lance un appel à tous celles et ceux qui sont en lutte à se joindre à nous pour l'action internationale; un appel pour mettre fin à la répression des femmes. Il faut vraiment mettre fin à l'aire de l'esclavage.

La lutte organisme, généralisée et révolutionnaire des femmes est la clé de la victoire !

Il est temps de briser nos chaînes !

Non à l'impérialisme patriarcal! Non à l’intégrisme religieux!

 

Date : Le samedi 7 Mars 2015, 14h. -17h.

Lieu : Gare de Bruxelles-Central (au le Carrefour de l'Europe devant la gare de Bruxelles Central)

 

8mars.belgium@gmail.com

Commenter cet article