Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Coup d'œil en loge et au-dehors.-

La franc-maçonnerie en clins d'oeil. - Humour et (des fois) réflexion.

le regard des autres

Publié le 6 Novembre 2014 par YaKa in en loge, actualités, fraternité

Aujourd'hui, pas de dessin

je vous livre un texte qui me permet de lancer une petite réflexion.

“Je suis gay, homo comme ils disent

le regard des autres m’indiffère, ce n’est pas de du dédain, mais ce que pense les autres ne me touche que très peu.

J’ai mes amis que je fréquente régulièrement, je croise d’autres gays sans pour autant que l’on ne se lie. Dans mon cercle d’amis, il y a aussi des amies, le plus souvent lesbiennes, avec qui nous passons des soirées autour d’un bon repas ou des sorties culturelles qui des fois se terminent en guindailles. On a qu’une vie, autant en profiter.

Puis il a les autres, les hétéros. On les regarde avec compassion, eux qui souvent sont révulsés par nos pratiques déviantes et qui se réveillent en sueur après un rêve les mettant en scène avec une personne du même sexe. Je caricature un peu en écrivant ces lignes, je travaille avec des hétéros, ma famille est hétéro, et même si nous ne partageons pas la même orientation sexuelle je suis heureux de partager de très bons moments d’amitié avec des amies et des amis hétéros.

Vous allez me dire“mais pourquoi donc écrire ceci, vu que finalement ta vie est pareille à celle des autres ? “.

J’avais envie de prendre la plume pour essayer d’expliquer que l’humanité est capable de vivre ensemble au-delà de ses différences. J’en ai assez de voir se déchirer cette humanité pour un simple choix qui nous est personnel.

Jamais notre communauté n’a exigé que les hétéros ne fréquentent les bars homos, jamais nous n’avons exigé que les hétéros changent de camps pour nous rejoindre. Je ne comprends pas pourquoi tant de haine à notre égard, pourquoi nous sommes stigmatisés dès qu’il faut trouver un bouc émissaire, pourquoi les blagues les plus graveleuses parlent de notre orientation.

Nous sommes homos, gays ou lesbiennes, il en est ainsi, et tant que la nature ne nous changera pas ( c’est déjà arrivé ) il n’y a aucune raison que les hétéros ne nous clouent sur les portes de granges. Ceux qui ne nous aiment pas sont invités à ne pas nous côtoyer, nous les éviterons également tout en nous souvenant que nous sommes issus de la même branche. Ce sont également des hommes et des femmes et souvent, s’ils cherchent bien au fond de leurs pensées, ils ne trouveront pas les raisons profondes de leur anti-homosexualité. C’est désolant, mais malgré des gros efforts, nous ne comprenons pas leurs motivations primaires. À moins que ce ne soit la peur de ce qui est différent … “ils vont transformer la société, on aura des enfants pédés, leurs gosses ne seront pas bien éduqués, j’en connais, mais qu’ils restent loin de moi” … je vous laisse le soin de trouver d’autres arguments, tout est bon pour nous attaquer.

Nous ne demandons qu’une chose : la paix. La paix entre les hommes et les femmes, la paix entre les communautés, la paix de l’esprit, la paix du cœur.

Terrible hein !

Prenez le temps d’y réfléchir, le temps d’une chanson. Puis passez à la suite de cet article.

( Aznavour )

Maintenant, un petit exercice : remplaçons “homo” et “hétéro” par “régulier” et “non régulier” (dans l’ordre de vos préférences) et relisons le texte en adaptant quelques mots propres à la franc-maçonnerie.

Allez ! Relisez ! Faite travailler le petit vélo !

Une seule conclusion me vient à l’esprit, la phrase de St Ex :

“Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis.”

Quand enfin finira-t-on

de s’entre-déchirer entre obédiences et de juger ce que l’autre à choisi comme parcours ?

Quand arriverons-nous

à nous souvenir que nous sommes tous FF et SS quel que soit notre choix de rite ?

Quand retrouverons-nous

enfin

le sens du mot “fraternité” ?

Commenter cet article